Nos recommandations – Dialogue social en Europe

Confrontations Europe

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

Les transformations rĂ©sultant de la numĂ©risation de l’économie et de la transition Ă©nergĂ©tique vont bouleverser les pratiques sociales. Elles ne sont qu’un aspect de la mutation d’ampleur de nos sociĂ©tĂ©s qui se manifeste par les crises secouant l’Europe et tendent Ă  la fragmenter davantage. Le dialogue social et les systĂšmes de protection sociale sont des marqueurs culturels europĂ©ens puissants menacĂ©s par cette mutation, laquelle est aussi une opportunitĂ© de rĂ©invention dynamique. Dans ce cadre, faire du dialogue social en Europe un moyen privilĂ©giĂ© pour transformer les transitions en opportunitĂ©s est ambitieux. Il appartient aux acteurs sociaux de s’en saisir et Ă  la Commission de jouer son rĂŽle incitatif.

  • Elaborer et expĂ©rimenter un cadre europĂ©en de participation dans ses diffĂ©rentes dimensions (gouvernance, collectifs de travail, financiĂšre
) des travailleurs dans l’entreprise et expĂ©rimenter des dispositifs de participation des jeunes travailleurs.
  • AmĂ©liorer la comprĂ©hension des enjeux Ă©conomiques et sociaux des mutations.
    • Mettre en place des Forums (exemple : numĂ©rique) » associant Parlements, Commission, partenaires sociaux pour favoriser une approche partagĂ©e et des actions coordonnĂ©es ;
    • Associer systĂ©matiquement les partenaires sociaux (europĂ©ens, sectoriels, nationaux, par un cadre incitatif) en amont des consultations des politiques publiques (gĂ©nĂ©rales, sectorielles) et Ă  chaque Ă©tape du Semestre europĂ©en de coordination des politiques ;
    • Travailler Ă  une dĂ©clinaison concrĂšte du concept de « transition juste ».
  • Renforcer les capacitĂ©s des acteurs en diagnostic, nĂ©gociation, suivi et Ă©valuation Ă  tous les niveaux (europĂ©en, national, sectoriel
).
    • Dans les pays oĂč il est le plus en difficultĂ©/le moins dĂ©veloppĂ©, dĂ©cider de projets (Commission europĂ©enne et partenaires sociaux) destinĂ©s Ă  dĂ©velopper le dialogue social ;
    • ExpĂ©rimenter des formes de dialogue incluant des reprĂ©sentants de nouvelles formes d’emploi, de nouveaux types de travailleurs pour adapter ou inventer de nouvelles formes de protection sociale et prĂ©voir un suivi-Ă©valuation au niveau europĂ©en.
  • Le territoire, un niveau-clĂ© pour les mobilitĂ©s intersectorielles sous l’effet des mutations.
  •  ComitĂ©s d’entreprise europĂ©ens : ouvrir un cadre expĂ©rimental permettant une vraie subsidiaritĂ© clarifiant les rĂŽles entre instance europĂ©enne/nationales. Ce qui est traitĂ© ensemble au niveau europĂ©en ne l’est pas Ă  nouveau au niveau national (mise en Ɠuvre).
  • ComitĂ©s de dialogue sectoriels europĂ©ens : Ă©tablir un lien systĂ©matique entre les DG de la Commission (DG Growth, DG Connect
) et les ComitĂ©s pour capitaliser sur leurs travaux (forums, positions communes, accords
) et bĂątir les dimensions industrielles sectorielles et sociales du marchĂ© intĂ©rieur, ces dimensions du marchĂ© n’étant pas encore construites.
  • Le dialogue social tripartite europĂ©en et national doit se saisir des problĂšmes de compĂ©titivitĂ© et de participation au marchĂ© du travail pour viser un diagnostic macroĂ©conomique et un contenu des rĂ©formes partagĂ©s, et pour dĂ©finir une stratĂ©gie de compĂ©titivitĂ© industrielle pour l’UE.

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici