Le numérique au service d’un territoire solidaire

0
230

Johanna Rolland

Présidente de Nantes Métropole et d’Eurocities (1)

La ville de Nantes (Loire-Atlantique) a pris le virage du numérique. Elle est l’une des neuf métropoles françaises à avoir obtenu, à l’automne dernier, le label French Tech décerné aux écosystèmes de start-up les plus prometteurs. L’enjeu du numérique doit à la fois s’inscrire dans un territoire, véhiculer des valeurs de solidarité et se décliner à l’échelle européenne.

P25_credit iconceptFaire de Nantes une grande place du numérique en Europe, telle est notre ambition. Nous avons la volonté de donner un sens, une direction et des valeurs aux changements provoqués par le numérique car c’est un moyen. La fin, c’est la société que l’on veut construire, avec les opportunités qu’elle génère, les valeurs que l’on porte et une mise en mouvement des acteurs dans leur diversité. Cela repose sur un socle de principes qui fixent le cap de nos politiques publiques : l’attractivité, le collectif, l’égalité et la sobriété.
A Nantes, nous avons décidé de maintenir le cap de l’investissement et de l’innovation, au service de l’emploi et d’une ville de qualité pour tous. Je fais le choix de miser sur le numérique justement parce que c’est un levier pour répondre à ces enjeux.
Dans la feuille de route French Tech, nous avons fixé comme objectif la création de 5 000 emplois dans ce secteur d’ici 2020. Nantes connaît d’ailleurs déjà la première croissance de l’emploi numérique en France : depuis le lancement de la démarche Nantes Tech, 1 660 emplois ont déjà été créés. C’est possible grâce à une impulsion collective, celle des start-up, de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de l’Université, des chercheurs et de tous les acteurs économiques du territoire. Cette mobilisation collective est ancrée dans notre culture, dans nos manières de faire. C’était la grande originalité de notre candidature au label FrenchTech.

Ne laisser aucune population à l’écart

La technologie est un outil au service d’une meilleure qualité de vie pour permettre à tous les habitants de mieux vivre ensemble. C’est dans cet esprit que nous avons conçu, en collaboration avec des acteurs économiques, l’application mobile Nantes Dans Ma Poche, dont l’objectif est de faciliter la vie, quotidienne et les déplacements. Grâce à elle, il est possible, par exemple, de recevoir sur son mobile le menu de la cantine de l’école ou bien de savoir où se trouvent les places de parking disponibles les plus proches. C’est dans le même esprit que nous allons aussi créer un « classeur numérique » pour permettre aux personnes qui n’ont pas de domicile de pourvoir conserver leurs documents administratifs.

Portail Open Data

Le déploiement du numérique doit être au service d’une société solidaire. La généralisation du numérique ne doit donc laisser aucun territoire, aucune population à l’écart. Quand on parle de fracture numérique, il n’est pas seulement question des personnes qui ne sont pas équipées, mais également des citoyens qui n’ont pas la même capacité de se servir des outils mis à leur disposition. Nous veillons à mettre au coeur du dispositif les citoyens, les usages et les services. La transition numérique est aussi durable. Le numérique permet une gestion sobre des ressources naturelles et une gestion économe des ressources financières. C’est pour cela que nous installons des compteurs électriques intelligents qui offrent un meilleur suivi des consommations, et pour les citoyens, une réduction de la facture.
Pour construire cette transition, notre rôle d’élus locaux est aussi de dépasser les limites de nos institutions afin de nous donner les capacités d’action à la bonne échelle, et de mieux répondre aux attentes et besoins des citoyens. C’est pour cela aussi qu’avec le département de Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire, nous avons, depuis plusieurs années, proposé un portail Open Data mutualisé. Qui a pour but d’améliorer les services rendus aux usagers et entreprises. J’ai ainsi initié des coopérations entre les métropoles de Bretagne et des pays de la Loire France labellisées French Tech.
Enfin, le numérique étant un véritable enjeu européen, la smart city (« ville des intelligences »)(2) est une priorité de travail pour Eurocities, le réseau de 130 métropoles européennes présidé par Nantes.

1) Eurocities est un réseau regroupant les grandes villes de 35 pays européens qui collabore régulièrement avec le comité des régions de l’Union européenne.
2) Désigne une ville utilisant les technologies de l’information et de la communication pour « améliorer » les services urbains, réduire ses coûts et répondre au mieux aux attentes des citoyens.