SYNTHESE – Les relations industrielles en Europe face aux défis de l’emploi

Les transitions énergétique (vers une économie décarbonée) et numérique (changement de paradigme provoqué par des progrès techniques simultanés: Big data, objets connectés, 3D…) présentent des défis considérables pour l’Europe et ses citoyens, notamment en termes d’emploi. Comment les représentants des employeurs et des travailleurs appréhendent-ils ces mutations dans les différents lieux de dialogue, de l’entreprise au secteur, du territoire au niveau européen ? Les diagnostics sont-ils partagés ? Les structures permettent-elles d’en saisir les enjeux ? Quels en sont les résultats concrets ? C’est ce que nous avons cherché à évaluer avec le soutien de la DG emploi de la Commission européenne et une trentaine de partenaires européens dans le cadre d’un projet de 19 mois.

Notre étude couvre les différents niveaux de relations industrielles, de l’entreprise européenne au secteur, du territoire à l’Europe en comparant six pays de l’UE représentatifs des principaux systèmes de relations industrielles (Allemagne, France, Grèce, Italie, Pologne, Suède), ainsi qu’un pays candidat : la Turquie.