L’Europe renforce son arsenal de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

Olivier Marty

Olivier Marty enseignant l’économie européenne à SciencesPo et à l’ENS-Ulm, revient pour Confrontations Europe sur les propositions législatives publiées le 20 juillet dernier par la Commission européenne, visant à renforcer les règles de l’UE en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme

La Commission européenne a proposé, le 20 juillet dernier, un ensemble ambitieux de propositions législatives visant à renforcer les règles de l’Union européenne en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Son objectif est de combler les failles de la règlementation existante tout en tenant mieux compte des innovations technologiques, telles que l’émergence de monnaies et d’actifs virtuels, mais aussi de la plus grande intégration des flux financiers et du caractère international des organisations criminelles. Ces propositions s’inscrivent dans la droite ligne des efforts préalables des institutions de l’UE dans ce domaine. Elles visent à assurer la sécurité des citoyens européens et à préserver l’intégrité du système financier et du marché unique. Que faut-il penser de cette initiative aussi technique que politique ?

Articles liés

Récemment sur le même thème