Jacques Maire, rapporteur spécial sur l’empoisonnement de l’opposant Navalny

Jacques Maire, vice-président de Confrontations Europe, a été désigné rapporteur spécial sur l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Jacques Maire, député français LREM et Président du groupe ADLE à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, aura pour charge de présider l’enquête destinée à faire la lumière sur l’empoisonnement dont a été victime le 20 août dernier le principal opposant à Vladimir Poutine. Le gouvernement allemand a clairement établi la preuve de son empoisonnement, des données corroborées par des laboratoires suédois et français et par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) le 6 octobre dernier.

« Il est inacceptable que dans un pays membre du Conseil de l’Europe un opposant politique puisse être empoisonné qui plus est avec un produit interdit dans ce pays et au niveau international », a déclaré Jacques Maire.

L’investigation sera menée dans différents pays européens et conduira le député à rencontrer des personnalités du monde politique, médical, des journalistes avec le soutien des administrateurs du Conseil de l’Europe. Cette institution a déjà mené différents travaux sur les empoisonnements de Sergueï Magnitski, Boris Nemtsov et sur l’assassinat de la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia.

L’assassinat de Daphne Caruana Galizia et l’État de droit à Malte et ailleurs: veiller à ce que toute la lumière soit faite, 26 juin 2019 :

https://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=28053&lang=FR

Faire la lumière sur le meurtre de Boris Nemtsov, 7 juin 2019.

https://pace.coe.int/fr/files/27722

Lutter contre l’impunité par la prise de sanctions ciblées dans l’affaire Sergueï Magnitski et les situations analogues, 22 janvier 2019 :

http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=25352&lang=FR

Articles liés

Récemment sur le même thème