Quelles conséquences pour les finances publiques et européennes dans le contexte de la pandémie de Covid-19 ?

Date / Heure
16/03/2021
18 h 00 min - 19 h 30 min


Confrontations Europe organise un échange autour de Pierre Moscovici, Premier Président de la Cour des Comptes, afin d’amorcer une discussion sur l’état des finances publiques françaises et européennes dans le contexte de la crise COVID.

En 2020, le PIB français a chuté de 8.3%. Une récession historique mais qui n’atteint néanmoins pas les 11 % de recul un temps anticipés par Bercy au printemps 2019. Le plan de relance de 750 milliards d’euros adopté au niveau européen, dont 40 milliards seront consacrés à la France, contribue à soulager la pression actuelle sur les comptes publics nationaux. Ce soutien européen s’intègrera dans le plan de relance français de 100 milliards d’euros, dont les dépenses s’étaleront sur deux ans. Ainsi, les économistes de Bercy s’attendent à un impact positif de 1 point de PIB par an grâce à France Relance, accompagné d’une création de plus de 160 000 emplois en 2021 et 240 000 en 2022. Pierre Moscovici a été auditionné à propos de l’effet de France relance par le Sénat en septembre 2020. Le Premier Président de la Cour des Comptes s’est montré plus mesuré que les prévisions macroéconomiques sur lesquelles se basent la loi de finance 2021, arguant d’une temporalité plus lente concernant la mise en œuvre du plan. D’autre part, il a mis en garde les parlementaires quant à l’évolution de la dette, remarquant que « La soutenabilité à moyen terme de la dette publique constitue un enjeu central de la stratégie financière de la France. Elle appelle à la plus grande vigilance. ».

 

Modération : Edouard-François de Lencquesaing, Trésorier et Conseiller Finance, Confrontations Europe

 

Pour participer virtuellement à l’événement, veuillez-vous inscrire en cliquant sur ce lien.