DIALOGUE ET CONFIANCE

Frédéric LAVENIR

Directeur gĂ©nĂ©ral de CNP Assurances et vice-prĂ©sident de l’ADIE

Html code here! Replace this with any non empty text and that's it.

Quelle est la politique de CNP Assurances en faveur des jeunes ?
C’est Ă©videmment d’abord en tant qu’employeur que CNP Assurances s’adresse aux jeunes. A cet Ă©gard, depuis 2012, nous avons presque doublĂ© le nombre de jeunes en alternance, du Bac Pro au Master 2, dans notre cƓur de mĂ©tier qui est celui de l’assurance, soit plus de 100 alternants, ce qui reprĂ©sente 4% de notre effectif en France. Enfin, nous avons Ă©galement recours aux contrats de gĂ©nĂ©ration1 depuis leur crĂ©ation en 2013. Au total, cela reprĂ©sente plus de 290 jeunes qui sont passĂ©s au cours de l’annĂ©e 2015 chez CNP Assurances qui a un effectif d’un peu moins de 2900 personnes en France.
Par ailleurs, l’action de la Fondation CNP Assurances a Ă©tĂ© rĂ©solument rĂ©orientĂ©e sur les jeunes. Ainsi, nous soutenons le Service Civique en finançant 50 volontaires qui mĂšnent des actions de prĂ©vention et de sensibilisation des jeunes aux sujets de santĂ©, et nous participons, avec l’ « Alliance des MĂ©cĂšnes », Ă  un programme national de lutte contre le dĂ©crochage scolaire.
En tant que dirigeant d’entreprise, quels problĂšmes spĂ©cifiques avez-vous notĂ© en France dans les relations entre l’entreprise et les jeunes, et comment y remĂ©dier ?
En France, l’entreprise a peur de l’école et l’école a peur de l’entreprise. Il faut absolument combler ce fossĂ©, dont les jeunes eux-mĂȘmes tĂ©moignent de maniĂšre rĂ©currente et que j’ai encore ressenti lors de la rencontre avec les jeunes de Bondy et de Sarcelles du 16 dĂ©cembre 2015 Ă  laquelle Confrontations Europe m’avait fait l’honneur de me convier.
Le principal enjeu est Ă©videmment le dĂ©veloppement de l’apprentissage. Il n’y a pas de recette miracle bien sĂ»r. Mais il faut encore et toujours plus valoriser l’alternance, son efficacitĂ© et sa puissance d’insertion sociale. Et accepter une plus grande prĂ©sence de l’entreprise dans la conception des formations, quitte par exemple Ă  assouplir les rĂšgles, et Ă  offrir des cursus comportant une moindre part thĂ©orique (au dĂ©but en tout cas) et plus de temps en entreprise.
Mais au-delĂ  de ces ajustements, il me semble important de travailler en amont – et c’est une grande responsabilitĂ© pour les chefs d’entreprise comme pour les chefs d’établissements scolaires – Ă  une plus grande proximitĂ©, Ă  une meilleure comprĂ©hension entre les deux mondes : en incitant les responsables d’entreprise Ă  aller dans les Ă©coles pour parler du monde du travail ; en organisant des liens entre entreprises et collĂšges pour aider les jeunes les moins favorisĂ©s Ă  trouver des stages de TroisiĂšme, voire pour renouveler l’expĂ©rience en classe de Seconde

Vous ĂȘtes Ă©galement vice-prĂ©sident de l’Adie. Quelles pourraient ĂȘtre, selon vous, les autres opportunitĂ©s qui devraient ĂȘtre proposĂ©es aux jeunes?
La crĂ©ation d’entreprise est un mode d’insertion qui a dĂ©montrĂ© son efficacitĂ©. Des financements et des accompagnements de projets existent pour favoriser l’entrepreneuriat. L’ADIE, par exemple, aide depuis 25 ans les personnes n’ayant pas accĂšs au crĂ©dit Ă  crĂ©er leur entreprise. Il existe depuis 2007 un programme national spĂ©cifique pour les jeunes de 18 Ă  32 ans, CreaJeunes, qui se compose de modules collectifs centrĂ©s sur la connaissance pratique de l’entreprise et d’un accompagnement individuel pour la mise au point du projet et des actions de mise en rĂ©seau. Ce programme peut dĂ©boucher sur un financement sous forme de microcrĂ©dit ou de prĂȘt d’honneur. 30 % des jeunes ayant suivi ce programme ont crĂ©Ă© leur propre activitĂ©.
Vous voyez, lĂ  encore on retrouve l’entreprise au cƓur de la question de l’emploi. Et c’est bien Ă  nous, chefs d’entreprise, de susciter le dialogue et de crĂ©er la confiance.

1. Dispositif visant Ă  favoriser le maintien en emploi des seniors, l’insertion durable de jeunes dans l’emploi et la transmission de compĂ©tences dans l’entreprise.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici