Avancer ensemble

Marcel GRIGNARD

Président de Confrontations Europe

Confrontations Europe a organisĂ© jeudi 5 juillet une consultation citoyenne sur le thĂšme : « Que voulons-nous partager en Europe ? » en prĂ©sence de Nathalie Loiseau, Ministre chargĂ©e des Affaires europĂ©ennes, de Philippe Poirier, professeur Ă  l’UniversitĂ© du Luxembourg, de Jacques Maire, dĂ©putĂ© LREM des Hauts-de-Seine et de Thomas Hanke, journaliste, correspondant Ă  Paris du quotidien Ă©conomique Handelsblatt. Cette rencontre a permis de riches dĂ©bats et prouvĂ© que la sociĂ©tĂ© civile pouvait jouer un rĂŽle essentiel dans la rĂ©solution de la crise de l’Union europĂ©enne qui est d’abord une crise de ses Etats membres.

Nul doute que la consultation citoyenne que nous venons de vivre aura permis d’enrichir nos points de vue et nos arguments en faveur de notre ambition europĂ©enne. Nous mesurons cependant qu’une soirĂ©e comme celle ci ne rĂ©duit pas la distance avec ceux de nos concitoyens qui doutent de l’Union EuropĂ©enne, voire la rejettent.

La crise de l’Union EuropĂ©enne, c’est d’abord la crise des Etats membres ; la place grandissante de dirigeants populistes en Ă©tant un des signes les plus visibles. Ne nous mĂ©prenons pas, la situation qui s’est installĂ©e progressivement traduit une crise structurelle :  la mondialisation mal maĂźtrisĂ©e, la progression des inĂ©galitĂ©s qui font douter tant de citoyens sont aussi le rĂ©sultat d’une Europe oĂč les Etats sont en concurrence lĂ  oĂč nous voudrions qu’ils dĂ©veloppent des coopĂ©rations.

Dans ces moments difficiles oĂč l’Europe vacille, nous ne devons pas perdre de vue l’une des raisons de la construction europĂ©enne : la rĂ©conciliation des peuples europĂ©ens menacĂ©e par les multiples fractures qui traversent nos sociĂ©tĂ©s et enjambent les frontiĂšres internes de l’Union.

L’état des lieux qu’a rappelĂ© le politologue Philippe Poirier, donne Ă  espĂ©rer. Au-delĂ  de leurs diffĂ©rences et d’histoires complexes que nous ignorons trop souvent, les EuropĂ©ens sont attachĂ©s Ă  des valeurs et aspirations communes. C’est un atout pour faire sociĂ©tĂ© en Europe Ă  condition, comme Philippe Poirier l’a soulignĂ©, que nous ne l’abordions pas, animĂ©s par une lecture radicale de nos prĂ©fĂ©rences.

 

 

RÎle essentiel de la société civile

Avancer ensemble, c’est avancer avec une Union EuropĂ©enne qui porte un projet et crĂ©e un cadre et les moyens permettant aux acteurs Ă©conomiques, sociaux, territoriaux de s’en saisir pour ĂȘtre eux-mĂȘmes crĂ©ateurs de projets. Le rĂŽle de la sociĂ©tĂ© civile est essentiel pour transformer le rĂ©el, pour former une communautĂ© humaine dans laquelle les individus s’identifient Ă  un destin commun partagĂ©.

C’est pourquoi, nous sommes depuis longtemps en faveur de dispositifs impliquant les citoyens europĂ©ens sur les projets Ă  construire et Ă  mener ensemble. Les consultations citoyennes vont dans ce sens et nous nous y impliquons. Madame La Ministre, nous souhaitons qu’elles ne se limitent pas Ă  une initiative ponctuelle, qu’aprĂšs avoir tirĂ© tous les enseignements de cette expĂ©rience, de ce qui fonctionne et de ce qu’il faut modifier, elles deviennent un outil permettant l’implication grandissante des citoyens aux politiques europĂ©ennes. On pourrait envisager d’en faire un moyen d’évolution de constructions des projets d’investissements portĂ©s par le Plan Juncker.

VoilĂ  en quelques mots le sens dans lequel Confrontations va continuer Ă  agir en associant les acteurs Ă©conomiques et sociaux, en particulier les entreprises et les territoires. Rejoignez-nous, aidez-nous, soutenez-nous, pour bĂątir  ensemble l’Europe qui est notre avenir commun.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici