Ambition et vigilance

Marcel GRIGNARD

Président de Confrontations Europe

Refondation tant souhaitĂ©e du projet europĂ©en ou poursuite d’un repli conduisant au dĂ©litement ? Tout est possible tant les Ă©vĂ©nements rĂ©cents dĂ©crivent des trajectoires divergentes. Dans un long discours, le 26 septembre dernier, le prĂ©sident français propose une Europe qui permettrait d’affronter les dĂ©fis auxquels citoyens europĂ©ens et du monde sont confrontĂ©s. Deux jours plus tĂŽt, les Ă©lections en Allemagne avaient actĂ© le recul des partis au pouvoir depuis des dĂ©cennies et consacrĂ© la montĂ©e de l’AfD, parti anti-europĂ©en et xĂ©nophobe. En dĂ©pit d’une grande stabilitĂ©, l’Allemagne n’est donc pas Ă©pargnĂ©e par la crise du politique qui, Ă  des degrĂ©s divers, touche toute l’Europe. En Autriche, l’extrĂȘme droite s’est renforcĂ©e, Ă  l’occasion des Ă©lections lĂ©gislatives du 15 octobre. L’affrontement entre indĂ©pendantistes catalans et gouvernement espagnol, fracture menaçante au sein d’un des grands pays de l’Union europĂ©enne, illustre la difficultĂ© de conjuguer avenir des territoires et destin commun reconnaissant les diffĂ©rences.

Le discours d’Emmanuel Macron trace des perspectives et aborde l’essentiel des sujets qui prĂ©occupent les citoyens et questionnent l’avenir de l’Europe. Quelques semaines plus tĂŽt, le prĂ©sident Juncker a Ă©mis des propositions visant le mĂȘme objectif. Au total, les deux dirigeants mettent sur la table de nombreuses propositions, les unes prĂ©cises, d’autres peu abouties. Pas toutes Ă  mĂȘme de rĂ©soudre les problĂšmes auxquels elles sont censĂ©es faire face. Mais l’essentiel est bien lĂ  : enfin, des dirigeants prennent Ă  bras-le-corps l’enjeu de la refondation de l’Union europĂ©enne, et leurs propositions invitent au dĂ©bat. Un dĂ©bat qui doit permettre de lever les ambiguĂŻtĂ©s, de dĂ©finir des prioritĂ©s, de formaliser des compromis qui rassemblent l’ensemble des EuropĂ©ens.

Il va falloir que les chefs d’État trouvent les voies de l’intĂ©rĂȘt commun compatible avec les situations nationales sans oublier les citoyens en cours de route. Exercice compliquĂ© tant le doute et la dĂ©fiance sont installĂ©s, tant les intĂ©rĂȘts et les prĂ©fĂ©rences nationales sont hĂ©tĂ©rogĂšnes.

La pĂ©riode qui s’ouvre mobilise toute notre Ă©nergie et notre vigilance, bienveillante et critique en mĂȘme temps ; rien ne garantit les rĂ©sultats, mais il faut rĂ©unir les conditions pour ne pas faire de cette opportunitĂ© une occasion gĂąchĂ©e.

Faire l’effort de mieux connaĂźtre et comprendre les autres EuropĂ©ens est un impĂ©ratif. L’union dans la diversitĂ© est une trĂšs belle devise. La mettre en Ɠuvre, c’est s’obliger Ă  ne pas projeter nos solutions nationales sur des rĂ©alitĂ©s qui leur sont Ă©trangĂšres, facteur de divisions entre EuropĂ©ens.

Or, l’unitĂ© et la solidaritĂ© des EuropĂ©ens doivent ĂȘtre le fil conducteur d’une refondation destinĂ©e Ă  redonner sens aux valeurs du projet initial de la construction europĂ©enne. Cela se vĂ©rifiera dans la clartĂ© sur les objectifs de long terme. Cela se vĂ©rifiera surtout dans la prĂ©cision des Ă©tapes de mise en Ɠuvre et dans la cohĂ©rence d’une approche globale. Ainsi, dialoguer avec les pays d’Europe centrale pour rĂ©gler le problĂšme des travailleurs dĂ©tachĂ©s tout en faisant de la zone euro, dont ils ne sont pas encore membres, le sanctuaire des enjeux Ă©conomiques n’aurait pas de sens. Une  refondation ambitieuse de l’Europe est une tĂąche de long terme, succession de petits pas consolidant chaque fois la solidaritĂ© des EuropĂ©ens. Et requiert une rĂ©elle exigence mariant vision de long terme et attachement Ă  dĂ©passer les divisions trop nombreuses, sans en provoquer de nouvelles.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici