Produit de retraite personnelle pan-européen : un long chemin ?

Marie-France BAUD

Directrice du bureau de Bruxelles de Confrontations Europe

Cette réunion du groupe de travail “Financement de l’économie” s’est tenue autour des intervenants suivants:
Nathalie Berger, chef d’unité Assurance et pensions, DG FISMA,
Bernard Delbecque, directeur de la recherche économique, EFAMA,
Brigitte Molkhou, Partenariats internationaux, CNP Assurances,
et Guillaume Prache, délégué général, Better Finance.
Problématique globale de la réunion:
On l’oublierait presque : l’épargne des ménages est la clef du financement de l’économie, elle est cruciale tant pour les besoins des épargnants que pour le financement des acteurs économiques et constitue la source principale du financement à long terme de l’économie réelle. Le succès de l’initiative Capital Markets Union repose sur l’intérêt et la valeur ajoutée qu’y trouveront les investisseurs individuels dans un contexte d’incertitude, d’érosion continue des rendements et de tempêtes boursières. Dès juillet 2012, la Commission s’intéressait à la création d’un produit d’épargne retraite personnelle pan européen standardisé (PERP), qui amènerait les ménages à investir dans une perspective de long terme. L’Autorité européenne des assurances et des pensions (EIOPA) a lancé une consultation sur ce produit qui permettrait de lever les barrières nationales, assurerait un « level playing field » entre les fournisseurs et faciliterait une approche multi-piliers de l’épargne retraite. Il s’inscrit dans le cadre du livre vert sur les services financiers de détail  sur les moyens de renforcer le marché européen des services financiers de détail et  d’offrir aux consommateurs un accès à des produits plus larges. Comment le faire émerger ?

Vous trouverez le compte-rendu de cette réunion en format pdf en haut de la page.