Projet SOLIDARITY (Belgrade, Serbie)

Date / Heure
06/11/2019 - 08/11/2019
Toute la journée


La cinquième étape du projet SOLIDARITY aura lieu à Belgrade du 6 au 8 novembre.

La thématique de ce SOLIDARITY Tour à Belgrade portera sur l’intégration européenne et la politique d’élargissement de l’Union européenne, en partenariat avec la Secondary school of shipping, shipbuilding and hydrobuilding de Belgrade.

Le projet SOLIDARITY, conduit par Confrontations Europe sur l’année 2019, a pour objectif de renforcer par la participation active de jeunes citoyens diversifiés de 7 pays d’Europe (Belgique, France, Grèce, Hongrie, Pologne, République tchèque, Serbie). Réunis à l’occasion d’ateliers et de séminaires participatifs et interculturels, ces jeunes sont amenés à débattre et émettre des recommandations sur les enjeux et politiques publiques à l’agenda politique de l’Union promouvant la solidarité et concernant directement les jeunes Européens (insertion sur le marché du travail, avenir de l’Union intégrant la jeunesse, élargissement de l’Union notamment aux pays des Balkans, politique commune d’asile et de migration, mobilité…).

A l’issue du projet, un guide méthodologique et de réplicabilité ainsi qu’un manifeste reprenant les propositions concrètes des jeunes participants seront produits et disséminés auprès de décideurs politiques et d’acteurs économiques et sociaux, avec l’implication d’organisations et de médias partenaires.

Les résultats attendus sont : une incidence véritablement européenne obtenue à travers la participation active de nombreuses organisations, de participants directs et indirects, à l’élaboration d’un agenda politique de l’Union permettant la consolidation et l’intégration d’une Europe plus forte et solidaire face aux principaux défis d’avenir de la jeunesse européenne et des pays candidats et voisins.

Le projet SOLIDARITY est mené en partenariat avec Institut Europeum, Codemos, Coexister Europe et est soutenu par le programme Europe pour les Citoyens de la Commission européenne, par le Ministère des Affaires européennes et par la Fondation Hippocrène.