Quelles relations franco-allemandes pour quelle Europe demain ?

En amont des cĂ©lĂ©brations du 60e anniversaire du TraitĂ© de l’ElysĂ©e, l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg (DFI), Confrontations Europe et la Maison de l’Europe de Paris ont organisĂ© le jeudi 12 janvier dernier, une confĂ©rence intitulĂ©e : Quelles relations franco-allemandes pour quelle Europe demain ?

Etaient rĂ©unis Ă  cette occasion, une sĂ©rie d’acteurs de premier plan du dialogue franco-allemand, dont notamment Sylvie Goulard, PrĂ©sidente du DFI, Elisabeth Guigou, PrĂ©sidente d’Europartenaires et Michel Derdevet, PrĂ©sident de Confrontations Europe et de la Maison de l’Europe de Paris. Mais Ă©galement, Corina Călugăru, Ambassadrice de Moldavie en France, AndrĂ© Loesekrug-Pietri, President et Directeur Scientifique de la Joint European Disruptive Initiative (JEDI) ; Stefano Montefiori correspondant Ă  Paris du Corriere della Sera ; Isabelle Ory, correspondante de la RTS et de l’Express Ă  Bruxelles ; RĂłĆŒa Thun, DĂ©putĂ©e europĂ©enne (RenewEurope, Polska2050) et  Jakob von WeizsĂ€cker, Ministre des finances et des sciences du Land de Sarre.

Cette soirĂ©e de haut niveau s’est articulĂ©e en deux temps :

  • La premiĂšre table ronde a Ă©tĂ© l’occasion de s’interroger sur l’influence de la coopĂ©ration bilatĂ©rale entre les deux premiĂšres Ă©conomies d’Europe sur le processus d’intĂ©gration europĂ©enne. Comment le couple franco-allemand a-t-il contribuĂ© Ă  façonner l’Union europĂ©enne pendant soixante ans ? Et surtout, quelle est l’importance de cet hĂ©ritage pour les dĂ©fis que l’Europe et l’UE rencontreront Ă  l’avenir : L’Europe de la dĂ©fense, la compĂ©titivitĂ© industrielle de l’Union, la politique Ă©nergĂ©tique europĂ©enne


« Face aux nombreux dĂ©fis qu’elle doit affronter, il est temps pour l’Union europĂ©enne de retrouver une forme d’audace politique afin de ne pas laisser le champ libre aux eurosceptiques. » Jakob von WeizsĂ€cker, Ministre des finances et des sciences du Land de Sarre

  • La seconde table ronde Ă©tait dĂ©diĂ©e au regard des partenaires et amis sur le « couple », notamment du point de vue d’un pays candidat, des autres Etats-membres et des institutions europĂ©ennes (Commission et Parlement europĂ©en). Les participants ont pu apporter une sĂ©rie d’élĂ©ments en interrogeant la capacitĂ© du moteur franco-allemand Ă  affronter les grands dĂ©fis gĂ©opolitiques (sĂ©curitĂ© et dĂ©fense, intĂ©gration des marchĂ©s) et stratĂ©giques (Ă©nergie, changement climatique
) à l’horizon 2050 ?

« Au-delĂ  des projets, la lĂ©gitimitĂ© europĂ©enne se construira sur la concertation de l’ensemble des Etats membres et sur la proposition d’une vision pour l’Europe. » RĂłĆŒa Thun, DĂ©putĂ©e europĂ©enne (RenewEurope, Polska2050)

Pour aller plus loin :

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici