L’Europe et son agriculture | Radio RCF

Anne MACEY

Déléguée générale de Confrontations Europe

Le Salon de l’Agriculture a Ă©tĂ© l’occasion de cĂ©lĂ©brer nos terroirs, mais aussi pour le PrĂ©sident de la RĂ©publique de revenir sur la politique agricole commune. Peut-on encore rĂȘver d’une Europe qui protĂšge
nos paysans, nos assiettes, notre planĂšte ?    

Alors que le budget europĂ©en est en pleine renĂ©gociation, y compris le budget de la politique agricole commune, nombreux sont ceux qui voudraient la renationaliser. Mais si cette politique est imparfaite, elle a toujours cherchĂ© Ă  protĂ©ger les agriculteurs, avec des quotas, des aides directes. Pour que les paysans puissent vivre de leur travail et reçoivent une juste part de la valeur qu’ils produisent, par rapport Ă  ceux qui la transforment ou la distribuent, des mesures Ă©taient nĂ©cessaires au niveau national : relĂšvement du seuil de revente Ă  perte, recours en cas de prix excessivement bas
 Mais face aux prix des matiĂšres premiĂšres qui augmentent et risquent de les piĂ©ger, seule l’Europe pourra les protĂ©ger.

Ainsi, est-il normal que nous soyons dĂ©pendants Ă  70% de soja OGM amĂ©ricain pour la nourriture du bĂ©tail europĂ©en ? Est-il normal que le prix de nos volailles et de nos Ɠufs dĂ©pende du prix de ces matiĂšres premiĂšres : soja OGM amĂ©ricain, engrais phosphatĂ©s russes, dont le prix ne manquera pas d’augmenter avec la demande chinoise en hausse ?

Emmanuel Macron semble avoir commencĂ© lors de ce salon sa campagne des europĂ©ennes qui se dĂ©rouleront le 26 mai prochain. L’un des axes de son programme devrait ĂȘtre la construction d’une souverainetĂ© alimentaire, environnementale, industrielle europĂ©enne


Oui, nous sommes la premiĂšre puissance agricole mondiale, l’avenir de l’agriculture europĂ©enne ne peut pas ĂȘtre dans la course au moins-disant, aux prix toujours plus bas, oĂč on rogne sur la qualitĂ©. A ce jeu-lĂ , nous serions toujours perdants. L’avenir est dans notre capacitĂ© Ă  prĂ©server notre civilisation de l’art de vivre, de la gastronomie
 L’objectif est de permettre Ă  chacun d’avoir dans son assiette une nourriture de qualitĂ©. Il est aussi pour prĂ©server notre planĂšte, de changer nos modes de production et de consommation. Sans une Europe unie, nous ne serons pas en mesure de permettre aux EuropĂ©ens de faire valoir leur choix dans le monde qui vient. VoilĂ  un combat qui mĂ©rite d’ĂȘtre menĂ©.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici