Le futur de l’Europe, c’est ce que nous en ferons

Pierre MOSCOVICI

Commissaire  europĂ©en aux Affaires Ă©conomiques et financiĂšres, Ă  la FiscalitĂ© et Ă  l’Union douaniĂšre

Les cyniques pourraient voir dans les « Panama papers » un cadeau tombĂ© du ciel. Alors que plusieurs États europĂ©ens avaient exprimĂ© leurs rĂ©serves face au projet de lutte contre l’évasion fiscale que j’avais prĂ©sentĂ© fin janvier, le scandale de Panama a rappelĂ© le besoin d’une Europe plus active face Ă  des dĂ©fis mondialisĂ©s. Dans ce domaine comme dans bien d’autres, le risque n’est pas l’excĂšs d’ambition, mais son dĂ©faut.
De l’ambition, il en faut pour sortir l’Union de la crise d’efficacitĂ© et de lĂ©gitimitĂ© dans laquelle elle est engluĂ©e.
Une crise d’efficacitĂ©, tout d’abord, car la crise Ă©conomique a Ă©tĂ© bien trop longue. Et si la rĂ©forme de la gouvernance de la zone euro permet d’envisager un dĂ©but de reprise Ă©conomique, c’est aujourd’hui la crise des rĂ©fugiĂ©s qui met en lumiĂšre le dĂ©ficit de solidaritĂ© entre États membres.
Une crise de lĂ©gitimitĂ©, ensuite. Pierre Rosanvallon a raison d’affirmer que l’illisibilitĂ© engendre le dĂ©senchantement et le rejet. Les citoyens peinent Ă  comprendre les institutions europĂ©ennes, trop complexes ; ils ne saisissent pas qui est responsable des dĂ©cisions qui sont prises compte tenu du fonctionnement opaque de l’Eurogroupe. Et, dĂšs lors, ils rejettent les politiques qui leur sont proposĂ©es, ayant le senti- ment de ne pas avoir Ă©tĂ© pris en compte dans leur Ă©laboration.
Dans ces conditions, quel peut ĂȘtre le futur de l’Europe ? Le repli national serait l’erreur majeure de notre temps.
Nous l’observons avec la crise des rĂ©fugiĂ©s. La fin de l’Europe comme espace de libre circulation, c’est le quasi-triplement des frontiĂšres territoriales Ă  surveiller sur le continent : le coĂ»t financier serait dĂ©mesurĂ© par rapport Ă  une mutualisation europĂ©enne intelligente des dĂ©penses migratoires.
Mais nous le voyons aussi dans la lutte contre l’évasion fiscale. Face Ă  des schĂ©mas fiscaux transnationaux, les États sont dĂ©munis. Lorsque les États-Unis adoptent la loi FATCA, qui oblige les banques Ă  communiquer automatiquement les donnĂ©es bancaires des citoyens amĂ©ricains Ă  l’étranger, sous peine de voir leur accĂšs au grand marchĂ© amĂ©ricain coupĂ©, ils peuvent s’appuyer sur leur grand marchĂ© intĂ©rieur, incontournable, et sur une monnaie forte, le dollar. Tous ces enjeux dĂ©montrent l’intĂ©rĂȘt d’un continent uni face Ă  des menaces qui dĂ©passent les frontiĂšres nationales.
L’Union europĂ©enne est critiquĂ©e comme jamais. Et pourtant, elle est plus que jamais la seule entitĂ© politique Ă  mĂȘme de redonner aux citoyens europĂ©ens leur pleine souverainetĂ©, Ă  condition de la rĂ©former.
La rĂ©former, c’est bĂątir une Europe de la justice, oĂč chacun paie sa part d’impĂŽts. C’est ce que notre Commission a entrepris depuis le dĂ©but de ce mandat, avec pas moins de quatre paquets fiscaux d’ampleur pour lutter contre la fraude fiscale, qu’elle touche les particuliers, l’imposition des entreprises ou encore la TVA. C’est aussi Ă©difier une Europe de l’innovation et de la croissance, dotĂ©e des moyens d’agir en situation de crise. C’est lĂ  tout mon combat pour Ă©tablir un TrĂ©sor europĂ©en, forme de budget de relance Ă©conomique pour la zone euro, pilotĂ© par un ministre des Finances, afin de rendre la dĂ©cision Ă©conomique plus rapide, et plus lisible.
Car rĂ©former l’Union, c’est surtout reconstruire une Europe populaire, plus dĂ©mocratique, et recentrĂ©e sur des enjeux prioritaires. En la matiĂšre, la route est longue, mais ces derniĂšres annĂ©es ont permis des progrĂšs substantiels, Ă  commencer par la nomination du prĂ©sident de la Commission en ligne directe avec le rĂ©sultat des Ă©lections parlementaires.
En cette pĂ©riode de crise, cette volontĂ© rĂ©formatrice doit continuer de nous animer. Nous ne devons plus subir la crise, mais bien repartir de l’avant en l’utilisant comme stimulant. Le futur de l’Europe, ce n’est pas ce qui va lui arriver : c’est ce que nous en ferons.

Derniers articles

Articles liés

Leave a reply

S'il vous plaĂźt entrez votre commentaire!
S'il vous plaĂźt entrez votre nom ici