Conventions démocratiques : la société civile au cœur de la refondation de l’Europe !

Marcel GRIGNARD

Président de Confrontations Europe

Fausto Rotelli

Membre du bureau du Mouvement Européen France pour les Eurocitoyens

 

Les Eurocitoyens lancent un Appel sur proposition de Confrontations Europe pour que les Conventions Démocratiques pour l’Europe proposées par le Président de la République soient un moyen de réconcilier l’Europe avec ses citoyens !

Engagés pour une refondation de l’Europe, capable de répondre aux défis économiques, sociaux, sociétaux, culturels de notre monde,

Convaincus que la participation des citoyens et de la société civile à cette refondation en est la clé,

Les Eurocitoyens lancent un Appel pour que les Conventions Démocratiques pour l’Europe proposées par le Président de la République soient un moyen de réconcilier l’Europe avec ses citoyens ! Nous vous proposons de rejoindre ses premiers signataires en le signant et en le faisant signer.

APPEL :  La société civile au cœur de la refondation de l’Europe !

 

Le 3 juillet dernier, le Président de la République dans son discours devant le Congrès confirmait le lancement de Conventions démocratiques pour refonder l’Europe d’ici la fin de l’année. Celles-ci ont vocation à répondre au « scepticisme grandissant » vis-à-vis de l’Europe et à donner un nouveau souffle à l’idée européenne. Ce constat sur le besoin d’une refondation et d’une réappropriation, par les citoyens, du projet européen, nous le faisons nôtre depuis plusieurs années.

Ainsi, nous, membres de la société civile, associatifs, entrepreneurs, salariés, dirigeants, syndicalistes, élus, chercheurs, citoyens européens, entendons prendre une part active à ces conventions. L’Union européenne doit décider de ce qu’elle veut être, y compris dans son rapport au monde, définir et mettre en cohérence les politiques pour une croissance inclusive permettant de relever les défis de la planète.

Ensemble, Européens, nous voulons choisir notre destin collectif :

  • Que voulons-nous faire ensemble ? Qu’acceptons-nous de partager ?
  • Comment entendons-nous, nous Français, Allemands, Polonais, Slovaques, Italiens, etc. assumer notre part de responsabilité dans cette construction d’un intérêt commun européen ?

C’est un appel à un formidable renouveau démocratique pour une refondation de l’Europe. Nous voulons y répondre, déterminés à faire de ce rendez-vous annoncé une réussite. Pour que ces conventions soient un succès, pour qu’elles permettent de bâtir une vision partagée et positive de notre avenir commun, nous considérons qu’elles doivent :

  • Être engagées de manière la plus large possible et non-partisane. Elles doivent être l’occasion d’écouter et d’entendre toutes les opinions y compris ceux qui sont, parfois depuis longtemps, dans le doute, voire le rejet. Il ne s’agit pas que ces conventions soient prises en otage par les tenants de dogmes, quels qu’ils soient. Les collectivités territoriales sont, selon nous, le niveau pertinent pour permettre une participation la plus large possible.
  • Partir de la société et s’appuyer sur ses acteurs et forces vives qui la traversent et la structurent : associations locales, nationales ou agissant sur le terrain de l’Europe, organisations syndicales et professionnelles, entreprises, collectivités, citoyens, politiques.
  • Intégrer le regard des autres Européens. Idéalement, cet exercice devrait être réalisé concomitamment dans les autres Etats membres de l’Union, selon leurs modalités propres, et ne saurait donc être ni « descendant » ni uniforme.
  • Aller au-delà d’un processus consultatif. Seul un processus délibératif, s’inscrivant dans la durée, permet une véritable appropriation des enjeux et, à terme, le reflux des risques populistes. Cette initiative peut, en effet, être un moyen de prendre à bras le corps la crise politique et démocratique qui frappe nos pays. C’est aussi la contrepartie nécessaire à l’investissement des citoyens dans ces conventions. Un engagement des institutions nationales et européennes à prendre en compte le résultat de ces Conventions Démocratiques nous apparaît indispensable.

Pour que ces conventions participent d’un véritable renouveau démocratique et citoyen, nous proposons d’impliquer citoyens, organisations de la société civile, élus nationaux et européens dans leur pilotage. Nous sommes convaincus que c’est en associant et en responsabilisant les acteurs qu’on les mobilise. Or, c’est à l’aune de la mobilisation citoyenne, de la qualité et de la densité des échanges qu’on pourra mesurer le succès de ces Conventions Démocratiques. Ensemble, en France et en Europe, mobilisons-nous pour faire de ce rendez-vous un moyen d’une refondation démocratique et politique de l’Union européenne !

LES PREMIERS SIGNATAIRES

Nicole ALIX, ancienne dirigeante dans l’économie sociale

Lise BACHMANN, Responsable Service Relation Clients chez Engie

Jean-Louis BANCEL, Président du Crédit Coopératif (France) et Président de Coopératives Europe

Franck BASSNER, Directeur de l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg

Mireille BATTUT, Responsable de développement – Energie, Utilities chez SECAFI

Viviane de BEAUFORT, Professeure à l’ESSEC Business School

Laurent BERGER, Secrétaire Général de la CFDT

Yves BERTONCINI, Président du Mouvement Européen France

Etienne CANIARD, Président honoraire de la mutualité française, membre du Conseil Economique, Social et Environnemental

Pier Virgilio DASTOLI, Président du Mouvement Européen Italie

Marc DELUZET, Délégué Général de l’Observatoire Social International

Michel DERDEVET, Secrétaire Général d’ENEDIS, Maître de Conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Professeur au Collège d’Europe de Bruges

Marie EILLER-CHAPEAUX, Directeur des affaires juridiques et européennes, Fédération Nationale des Travaux Publics

Claude FISCHER-HERZOG, directrice d’ASCPE-Les Entretiens Européens et Eurafricains

Emilio GABAGLIO, Ancien Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats

Jose María GIL ROBLES Y GIL DELGADO, ancien député européen

Sandro GOZI, Secrétaire d’Etat aux affaires européennes

Hervé GOURIO, ancien dirigeant d’une multinationale européenne

Marcel GRIGNARD, Président de Confrontations Europe

Philippe HARDOUIN, Président de CSPH International

Philippe HERZOG, Président-Fondateur de Confrontations Europe

Ghislaine HIERSO, Présidente de Sages et Responsables, Membre du CNNum et de la Plateforme RSE

François HOMMERIL, président confédéral de la CFE-CGC

Hervé JOUANJEAN, Directeur Général DG « Budget » de la Commission européenne

Bahadir KALEAGASI, Président de l’Institut du Bosphore

Patrice LAMBERT de DIESBACH, Directeur Communication financière et Relations Investisseurs chez Orange

Jacques de La ROSIERE, ancien président d’Eurofi

Laurent LASCOLS, Directeur des Affaires publiques de la Société Générale et fondateur du blog aristote.eu

Christophe LEFEVRE, Membre du Comité Économique et Social Européen

Patrick LUSSON, Trésorier de l’association CITEGO

Anne MACEY, Déléguée générale de Confrontations Europe

Jacques MAIRE, député de la 8ème circonscription des Hauts-de-Seine

Jean-Louis MARCHAND, Président de la Fédération des Industries Européennes de Construction

Philippe MAYSTADT, Président de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (Belgique)

Giles MERRIT, Président-Fondateur de Friends of Europe

Gérard MESTRALLET, Président d’ENGIE

Kalypso NICOLAIDIS, Professeure à l’Université d’Oxford

Stéphane PALLEZ, Présidente-Directrice Générale de la Française des Jeux

Michel PEBEREAU, Président d’honneur de BNP Paribas

Fausto ROTELLI, Membre du bureau du Mouvement Européen France pour les Eurocitoyens

Dominika RUTKOWSKI, Déléguée Générale du Mouvement Européen France

Edouard SIMON, Confrontations Europe

Laurent SAINT MARTIN, Député

Stefan SEIDENDORF, directeur du département Union européenne de l’Institut franco-allemand de Ludwigsburg

Jean-François TROGRLIC, ancien directeur du bureau de l’OIT en France

Carole ULMER, Directrice des études chez Confrontations Europe

Bernadette VERGNAUD, ancienne députée européenne

Martin Zaimov, Président du Conseil de Surveillance, Société Générale Expressbank