#EU60 Un projet collectif

Marcel GRIGNARD

Président de Confrontations Europe

BILAN. Soixante ans après sa naissance, les risques d’explosion de l’Union européenne sont réels. Et la tendance de nombreux gouvernements à pointer ses insuffisances en oubliant ses apports contribue à la décrédibiliser. Il est urgent de redonner du sens au projet collectif des Européens.

L’Union européenne risque de mourir, et c’est d’ailleurs ce que souhaitent en France et dans d’autres pays de l’Union des partis populistes, qui font de l’Europe, et plus largement de tout ce qui ne leur ressemble pas, la cause de tous les maux et de sa fin la solution. On sait ce qu’il adviendra si, ici ou chez un de nos voisins, arrivés au pouvoir, ils mettent leur menace à exécution. Elle risque aussi de mourir du délitement à l’oeuvre, marqué par une distance croissante entre les citoyens européens et l’Europe, celle-ci leur semblant incapable de faire face aux problèmes qu’ils affrontent alors qu’ils en espéraient tant. Difficultés à gérer la crise de l’euro et leurs conséquences pour les Grecs, absence de vision politique partagée pour traiter de la crise des réfugiés, croissance des inégalités, concurrences fiscales et sociales… la mise en cause des solidarités leur donne quelques raisons. Lucides sur les insuffisances des politiques européennes, n’oublions pas ce qu’elles ont apporté, mesurons surtout ce que nous coûterait un avenir que nous aborderions dans le retour au chacun pour soi. Jamais l’interdépendance des peuples ne nous est apparue aussi évidente. Aucun État, si puissant soit-il, n’a les moyens de faire face seul au défi climatique qui menace notre planète. Le monde du numérique se moque des frontières et la protection des données est un nouvel enjeu de civilisation au moment où les multinationales sont de plus en plus puissantes. Dans ce monde en plein bouleversement où l’action de grands pays est pour partie dépendante du bon vouloir d’un Poutine ou d’un Trump, l’Union européenne doit prendre sa part dans la recherche d’un nouvel équilibre géopolitique et le contenu d’un nouveau mode de développement.

Retrouver un but commun

L’incertitude d’un monde en devenir inquiétant est une des causes de la montée des replis nationaux. Elle alimente aussi la crise du politique et de la démocratie qui affecte les pays de l’Union et l’Union elle-même. Les chefs de gouvernements sont concentrés sur leurs intérêts nationaux, dont le moindre n’est pas d’être réélu; ils ont perdu l’objectif de l’intérêt commun européen, dont ils sont pourtant dépositaires. L’Europe est souvent le bouc émissaire de leur propre impuissance. La Commission, au pouvoir politique faible, est trop administrative et confond union et uniformité. Soixante ans de construction lente et difficile d’un destin commun des Européens en essayant de faire vivre les valeurs de paix, de démocratie, de solidarité, de promotion des droits humains doivent trouver leur prolongement dans un monde qui s’est profondément modifié, ce qui oblige à refonder le projet européen en partant de ces valeurs fondatrices. Que voulons-nous faire ensemble? Sans nier nos différences, comment bâtir un destin commun? Pas en répondant de manière institutionnelle mais en faisant évoluer les gouvernances pour impliquer les citoyens dans les territoires, là où se construit le vivre ensemble dans des projets, des solidarités. L’Europe est le lieu possible d’une politique porteuse d’avenir et d’espoir. Il faut parachever les avancées significatives obtenues en matière de fiscalité des multinationales, mener à bon port le socle de protection sociale en discussion, faire des données numériques un bien commun, assurer la sécurité intérieure et extérieure de l’Union… Nous avons chacun une part de responsabilité dans ces chantiers multiples et l’implication des acteurs d’une société civile structurée est indispensable pour inter peller le politique et du même coup participer  à la rénovation de nos démocraties. C’est un même combat, celui des valeurs.

Article publié dans Témoignage chrétien, N°3722, 3 avril 2017. Retrouvez-le sur le site www.temoignagechretien.fr .